CONSTRUIRE QUOI, COMMENT ?
Rencontres nationales des pratiques socioculturelles de l'architecture
Friche Belle de Mai - Marseille - 16, 17, 18 octobre 2007

/ Accueil / / Appel à contribution / / Programme / / Calendrier / / Organisation / / Partenaires / / Contacts / / Liens /

Programme
Télécharger le programme au format .PDF =>
Télécharger le bulletin d'inscription au format .PDF =>


Mardi 16 octobre


10h : Accueil des participants et du public

10h30 : Ouverture et introduction par Pixel et didattica - Pédagogie, participation et création : « de nouvelles pratiques de l'architecture »
Présentation des rencontres et des tables rondes par le comité d'organisation (Alexandre Cubizolles, Sabine Thuilier, Léa Longeot et Elise Macaire).


11h-13h : Table ronde 1 - Des architectes dans le travail social et politique
Les architectes sont-ils des « techniciens » au service d'une maîtrise d'ouvrage ou bien les acteurs d'un projet social ? Quelles articulations entre « travail social » et « travail artistique » peuvent s'opérer dans les pratiques de chacun des collectifs ? Comment est organisée l'interaction entre « professionnels » et « non-professionnels » ?

Discutant : Jean-Louis Violeau (Architecture, Culture, Sociétè, Paris)

Pierre Mahey, Arpenteurs, Grenoble

Processus démocratiques et durables de fabrication de la ville, comment animer des espaces de débats.

Jean-Michel Roux et Suzel Balez, BazarUrbain, Grenoble

De la parole aux actes. De l'usage et de l'intérêt de la parole habitante dans le projet

Thomas Huguen, CNT-SUB (Syndicat Unifié du Bâtiment), Paris (sous réserve)

Ateliers populaires d'architecture et d'urbanisme.

Marie-Christine Couic et Karine Houdemont, BazarUrbain, Grenoble

Comment savoir aujourd'hui si l'équipe de conception est au service de la maîtrise d'ouvrage ou bien acteur d'un projet social ?
13h30-14h30 : Repas


15h-17h30 : Table ronde 2 - Relation avec les institutions, co-gestion ou contre-projet ?
Dans quels types d'économies peuvent s'inscrire les pratiques pédagogiques, participatives et artistiques de l'architecture ? Quelles formes de partenariats avec les institutions publiques sont déjà élaborées et sont à penser ? Existe-t-il une délégation de service public et de quelle nature sont les articulations entre les services publics et les associations ? Quelles relations de travail entre les agents des collectivités locales et les professionnels des associations ? Comment les savoirs produits par les associations peuvent être reçus par les institutions de la profession, l'enseignement supérieur et la recherche ?

Discutant : Elise Macaire, didattica/Laboratoire Espaces Travail, Paris

Mireille Sicard et Jean-Pierre Charon, Architecture et Regard, Grenoble

Un café de chantier (titre à confirmer).

Sylvie Amar et Yannick Gonzalez, Bureau des Compétences et des Désirs, Marseille

Comment une commande formulée par les usagers s'articule-t-elle avec une maîtrise d'ouvrage traditionnelle : L'Agence et L'Aventure ici (titre à confirmer).

Lydie Dubois, Compagnie des rêves urbains, Marseille

La communication comme support de pédagogie ou comment financer des actions dans le cadre de la communication des institutions.

Hervé Saillet, Robin des Villes, Lyon

Quelle marge d'autonomie dans le rapport aux institutions ? (titre à confirmer)

Gabi Farage, Bruit du frigo, Bordeaux

Economie plurielle. Quelle condition d'existence pour des pratiques d'exploration et de détournement du quotidien dans le cadre de projets coopératifs de transformation ? (titre à confirmer).

Philippe Foulquié, Système Friche Théâtre, Marseille

Friche la Belle de Mai, un projet culturel pour un projet urbain (titre à confirmer)

18h : Pot d'accueil

20h : Repas


Mercredi 17 octobre


9h30 : Rendez-vous balades, marches, promenades

Nicolas Mémain ("Guide" d'architecture, Marseille)
Hendrick Sturm (Artiste promeneur, enseignant Ecole des Beaux Arts de Toulon)
Laia Sadurni et Vahida Ramujkic, Rotor (Rotorr, Barcelone)
12h : Repas


13h30-15h30 : Table ronde 3 - Les territoires comme matière artistique
Quelles rencontres sont possibles, dans la ville comme territoire d'investigation de ces pratiques, entre les professionnels de l'architecture et de l'art ?

Discutant : Philippe Chaudoir, UMR 5600 Environnement Ville Sociétè, Lyon.

Stéphane Bonard, KompleXKapharnaüM, EnCourS, Lyon

Projet EnCourS, un laboratoire urbain (titre à confirmer).

Alexandre Cubizolles et Sabine Thuilier, Pixel 13, Marseille

Le dispositif de l'enquête participative : connaître la ville pour faire une oeuvre.

Abdelkader Damani, chargé de programmation culturelle et du suivi artistique pour le projet Veduta, Biennale de Lyon

Veduta : un dispositif de recherche et d'expérimentation pour construire un regard anthropologique sur l'art contemporain, au croisement des cultures visuelle et urbaine.

Hendrick Sturm, artiste promeneur, enseignant Ecole des Beaux Arts de Toulon

Recréations hodologiques : distribution spatiale des itinéraires culturels pédestres à Marseille.

Laurent Malone, Stalker/Lmx, Rome/Marseille

Habiter.

Françoise Liot, sociologue, Lapsac, Bordeaux

Comment être artiste aujourd'hui ? Transformation du contexte politique et institutionnel et redéfinition du travail artistique.
15h30-16h30 : Pause


16h30-18h30 : Tables ronde 4 - L'acte artistique sur des territoires : questionner la fonction sociale de l'art
Comment la création, en tant que processus et résultat, est-elle partagée ? Quelle est la place de la restitution des projets dans la production artistique ? Quelles fonctions sociales ont les « oeuvres » produites ? Et dans quelle mesure, donnent-elles une forme esthétique à l'expérience commune ? En quoi ces pratiques contribuent-elles à la démystification de l'acte créateur ?

Discutante : Michelle Sustrac, Programme Culture en ville, Paris.

Raphael Caillens, paysagiste / Dazein, Marseille

L'acte paysager comme langage.

Olivier Bedu, Cabanon Vertical, Marseille

Projets autogérés et rapport d'échelle : quelle place dans la ville pour l'initiative individuelle ?

J.F Duch , ARENES, Marseille

L'expérience artistique des lieux : une entrée sensible vers le politique.

Corinne Pontier, Ici-Même, Grenoble

Ici-même : expérimentation artistique ? Laboratoire en marchant ? Fiction urbaine ? Premier point : actions sur la perception de notre environnement (titre à confirmer).

Pascal Nicolas Le Strat, sociologue, Iscra et Atelier d'Architecture Autogéré, Paris

Expérimentations artistiques et politiques : friches, occupation, interstices urbains.
20h : Repas



Jeudi 18 octobre


9h : Café

9h30-11h30 : Table ronde 5 - Transmission et pédagogie de l'architecture
Quelle place pour la transmission de la culture architecturale dans la société ? Comment sont possibles sensibilisation à la création et pédagogie de la création ? Comment sont mises en place la médiation et la transmission des savoirs dans les processus de projets ? Quels types de savoirs sont-ils produits ? Avec quels outils ? Quelle place pour une réflexivité sur la pratique dans l'action collective ? Et quelle place pour les savoirs universitaires dans les pratiques ?

Discutant : Nicolas Tixier, Bazar Urbain / Bureau de la recherche architecturale, urbaine et paysagère, Grenoble

Nathalie Torrejon, Destination patrimoine, Pau

Désir de partage : de l'architecture à la pédagogie.

Laurent Cucurullo, En Italique, Marseille

Pourquoi la médiation de l'architecture ?

Nicolas Mémain, « guide » d'architecture, Marseille

Le bel ordinaire, tourisme intelligent, zéro-kérosène.

Laia Sadurni et Vahida Ramujkic, Rotor, Barcelone

RoToR en TIERRA, MAR y AIRE. Tácticas para la guerra cotidiana.

Guy Naizot, La parole errante, Montreuil

Quitter.
12h-14h : Repas


14h-16h : Table ronde 6 - L'organisation du projet comme espace public : processus de citoyenneté
En quoi la méthodologie du projet architectural peut-elle contribuer à la transversalité des activités pédagogiques, participatives et artistiques, et à la médiation entre les acteurs ? Quelle est la place du « public » dans les projets ?

Discutante : Chris Younès, Groupe d'études et de recherches philosophie, architecture et urbain GERPHAU, Clermont-ferrand

Pier Schneider et Nicolas Henninger, Collectif Exyzt, Paris

Encourager la créativité et la réflexivité pour construire une démocratie où fiction et réalité se rencontrent et dans laquelle chacun peut être architecte.

Léa Longeot, didattica, Paris

Un espace cinématographique et démocratique. Un film comme eouvre collective

Stany Cambot, Echelle inconnue, Rouen

Interroger le projet architectural à partir d'une pratique de l'utopie et du combat politique : l'exemple du projet de La Smala.

Sonija Kellenberger, IPRAUS, Paris(sous réserve)

Les interventions d'artistes activistes dans les espaces publics et les mouvements sociaux des années 90 : la construction d'"espaces intercalaires" et de zones temporaires dans la ville.

Nicolas Tixier, BazarUrbain / BRAU, Grenoble.

Paroles données, paroles rendues.
16h-17h : Pause

17h : Synthèse et perspectives

Olivier Chadoin, enseignant-chercheur, Laboratoire Espaces Travail, Paris

18h : Clôture des rencontres par Pixel et didattica, invitation au pot de clôture

19h : Repas de clôture

Télécharger le programme au format .PDF =>
Télécharger le bulletin d'inscription au format .PDF =>

Organisation : Pixel 13 - didattica